17 de Junio de 2018
Portal Educativo de las Américas
  Idioma:
 Imprima esta Página  Envie esta Página por Correo  Califique esta Página  Agregar a mis Contenidos  Página Principal 
¿Nuevo Usuario? - ¿Olvidó su Clave? - Usuario Registrado:     

Búsqueda



Colección: La Educación
Número: (119) III
Año: 1994

RÉSUMÉ

Cet article montre comment par l’emploi d’une “cartographie sociale” — l’établissement de cartes abordant les questions de localisation et de puissance dans le milieu social — la recherche sociale peut marquer une avancée dans la lutte qu’elle mène pour se distancier des contraintes positivistes du modernisme. La cartographie sociale ne suggère pas une synthèse mais une ouverture plus large du dialogue entre les différents acteurs sociaux, y compris les individus et les groupes culturels qui veulent que leurs “mininarrations” soient incluses dans le discours social. Les auteurs pensent que la cartographie sociale est dotée du potentiel requis pour être un style utile de discours en vue de la mise en lumière des attributs et des capacités, ainsi que du développement et des perceptions des gens et des cultures opérant dans le milieu social. La cartographie sociale offre une méthode nouvelle et efficace pour la démonstration visuelle de la sensibilité des influences post-modernes à l’ouverture du dialogue social, notamment avec ceux qui ont été exclus par le modernisme.